Tour d’Europe des senteurs et des saveurs… À l'approche du 6 décembre, nous vous emmenons à la rencontre de Saint Nicolas...

Le petit bonhomme de Saint Nicolas…

En ce moment, de nombreux boulangers s’affairent à confectionner de petits bonhommes dorés, à la forme tordue dans leur fournil…

En Allemagne, ce petit bonhomme porte le nom de Dambedei et représente Saint-Martin qui a, selon la légende, coupé son manteau en deux parties afin de préserver du froid de l’hiver un mendiant rencontré sur le bord du chemin.

En Moselle et en Alsace, les Mannele sont liés à la célébration du jour de la Saint-Nicolas.

Origine

Les mannele (de l’alémanique alsacien « petit-bonhomme » ) font partie des pains dits de Saint-Nicolas. Ils sont également connus sous les noms de Schnackle ou Schnekerle (escargots), coualé en Lorraine romane (principalement dans les Vosges) signifiant « tordu » en dialecte lorrain.

Leur origine remonterait au XVe siècle.

Afin de chasser les menaces de l’hiver et les mauvais esprits, on offrait et on dégustait ces pains d’épices, ces brioches en forme d’escargot ou d’autres animaux (cheval, porc, poule, lapin…) dans nos régions. La brioche représente un « bonhomme », « bon homme ⇒ saint homme » qui n’est autre que Saint-Nicolas, le saint-patron de la Lorraine.

Qui était Saint Nicolas

Saint Nicolas est né vers l’an 270 après Jésus Christ à Patara en Lycie (actuelle Turquie) au sein d’une riche famille chrétienne. Devenu évêque de la ville de Myre, il distribuait la richesse dont il avait hérité parmi les pauvres. Saint Nicolas était ainsi réputé pour sa bonté. Au cours de la persécution des chrétiens de 310, il fut arrêté et torturé. Il est mort en 345 après Jésus Christ. Plus tard, les croisés récupérèrent une partie de ses reliques conservées à l’église de Myre, pour les transporter à Bari en Italie. Puis un chevalier venant de Lorraine récupéra les reliques pour les amener à Port. La ville devint un lieu de pèlerinage, et fut rebaptisée Saint Nicolas de Port.

Légende et tradition... Clin d'œil au saint patron de la Lorraine

On prête à Saint Nicolas le miracle d’avoir ressuscité trois enfants qui avaient été tués par un boucher. Du fait de ce miracle, Saint Nicolas devint le protecteur des enfants.

Depuis, dans la nuit du 5 au 6 décembre, Saint Nicolas, mitre sur la tête et sa crosse à la main, visite chaque maison à dos d’âne pour récompenser les enfants sages en leur apportant friandises et petits cadeaux. Attention, il est accompagné du Père Fouettard, chargé de sermoner les enfants, qui n’ont pas été sages. 

Vous connaissez la chanson ?

Restez informé !

Recevez régulièrement les offres et bons plans sélectionnés par votre agence de voyages . Inscrivez-vous à notre newsletter !

    En vous inscrivant à la newsletter, vous acceptez que les informations saisies dans ce formulaire soient utilisées, exploitées et traitées pour permettre de vous recontacter dans le cadre de la promotion de nos offres et actualités commerciales. Conformément à la loi "Informatique et liberté" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppresion de vos données personnelles - En savoir + sur notre politique de confidentialité

    Ingrédients :

    600 g de farine

    1 sachet de levure sèche

    330 ml de lait tiède

    55 g de sucre

    1 oeuf

    60 g de beurre pommade

    1 jaune d’oeuf pour la dorure

    1 cuillère à soupe de lait

    Préparation des Mannele :

    Faire tiédir le lait quelques secondes au micro-onde.

    Délayer la levure dans le lait tiède.

    Mettre dans un bol la farine, le sel, le sucre et l’oeuf. Commencer à pétrir, ajouter le beurre en pommade tout en continuant à pétrir.

    Ajouter progressivement la levure mélangée dans le lait, continuer à pétrir la pâte des Mannele jusqu’à obtention d’une pâte lisse, souple et non collante.

    Couvrir la pâte à Mannele d’un torchon et laisser lever la pâte environ 1h30 jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume.

    Une fois la pâte bien levée, former des bonhommes de la Saint Nicolas à l’aide d’un emporte-pièce bonhomme et déposer les Mannele sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

    Laisser lever les Mannele dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air pendant 1 heure.

    Préchauffer le four à 180°C (Th 6).

    Battre le jaune d’oeuf avec la cuillère à soupe de lait, en dorer les Mannele et disposer des pépites de chocolat pour former le visage, des boutons ou décoration au choix.

    Faire cuire les Mannele pendant 15 minutes à 180°C (Th 6).

    Laisser refroidir les Mannele sur une grille avant de les déguster !

     

    Source : mannele.net/recette/